Comptabilité et fiscalité : 3 conseils pour une meilleure gérance de l’entreprise



12/03/2021

Un rapport rigoureux existe entre la comptabilité et la fiscalité depuis un siècle et a résisté jusque-là aux changements importants déchaînés par la mondialisation et les NTIC.

Sachant qu'il s’agit de deux branches très distinctes, découlant séparément du droit comptable et du droit fiscal, le résultat fiscal est déterminé via le résultat comptable qui est également dépendant des règles fiscales.

Concernant le régime des finances de votre entreprise, votre priorité portera sur la compétence d’un salarié très doué en matière de manipulation des chiffres afin de gérer la comptabilité et la fiscalité. En fait, c’est lui qui se chargera des entrées et des sorties de fonds, ainsi que des échéances financières.

Au cas contraire, il est recommandé de consulter un comptable-fiscaliste qui, à la fois, gèrera la comptabilité de votre entreprise et défendra aussi les intérêts de cette dernière à côté de l’administration fiscale.

Pour ce poste, vous devez enrôler celui qui accommode des pratiques professionnelles en l’occurrence une formation comptabilité et fiscalité Tunisie de haut niveau.

Certes, cela ne suffit pas ! Afin de réaliser une bonne gestion, vous trouverez dans cet article quelques 3 conseils fonctionnels à suivre au quotidien :

1- Opter pour un logiciel opérant de comptabilité
Pour avoir une comptabilité bien réussie, cet outil est très exigé. En tenant compte du secteur d’activité et de la taille de votre entreprise, il fallait choisir le modèle spécifique sur le marché et qui vous convient réellement en termes de restauration, le commerce, les grandes distributions, etc.

En optant au meilleur choix, les responsables pourront avoir une vue d’ensemble sur les ressources financières de leur entreprise et sur les paiements des clients.

Au cas où vous disposez d’une PME, vous devez favoriser une référence élémentaire avec les fonctionnalités de bases (proclamation de devis ou de factures, déclaration de TVA, etc.).

Pour le cas contraire des sociétés géantes, elles devront essayer soit avec un logiciel plus complet soit à travers un ERP (Enterprise Resource Planning ou progiciel de gestion intégrée).

A titre d’exemple, c’est pour faciliter le recouvrement des créances que la plupart des entreprises choisiront « Clearnox », l’issue 100 % web.

2- Un comptable bel et bien organisé
Aucun succès n’aura lieu pour la gestion comptable et fiscale de votre entreprise si votre collaborateur de confiance n’est plus organisé. C’est une règle du domaine.

Et puisque la comptabilité et la fiscalité s’avère un secteur très sensible et exigeant dans le déroulement de l’exercice de toute entreprise, il fallait choisir pour ce poste, la bonne personne qui dispose de quelques qualités comme :
* Un bon traitement des informations quotidiennes pour éviter leur accumulation.
* Les déclarations mensuelles, trimestrielles et annuelles aux échéances fixées.
* Le transfert régulier des documents complets en matière d’externalisation de la comptabilité.
* Un bon classement des dossiers comptables pour se retrouver plus facilement (devis, factures, notes de frais, preuves de virement, fiches de paie, etc.).

3- Un expert-comptable de haut niveau en appui
Pour une meilleure transparence dans vos comptes, vaut mieux disposer d’un expert puisqu’un simple comptable ne suffira pas constamment.

A cet égard, la gestion, les conseils et l’expérience d’un expert-comptable ne devront pas manquer de vous assister en tant qu’un partenaire clé qui saura vous accompagner dans la gestion de vos finances.

Ce professionnel doit évoluer avec certaines techniques à savoir :
- Gagner du temps : très discipliné, il vous épargnera des tracasseries inutiles et vous garantira plus de sérénité dans la gérance de vos comptes ;

- Obtenir des recommandations primordiales : cet expert est au secours de son collaborateur avec un soutien et une expérience de haut niveau surtout dans les périodes clés comme la création d’une société, la reprise, la liquidation ou le rachat.

- Accroître l’image de marque, la notoriété et la crédibilité de l’entreprise : il travaillera sur les demandes de financement plausibles pour séduire et convaincre la banque ou les investisseurs.

Pour conclure cet article, il est à souligner que celui qui réussira une formation comptabilité et fiscalité Tunisie de haut niveau, c’est celui qui agencera les pratiques financières de l’entreprise. C’est l’occasion ou jamais en suivant cette formation chez TEG, pour une période de 3 mois à partir du lundi 14 mars.

Copyright © TEGCENTER 2013 - 2021. Tous droits réservés.Créé par TEG
Politique de confidentialité, conditions générales